Read it or not : Trump ou la La(ssitude) Land

Ça y est déjà. Mon enthousiasme aura été de courte durée. Je sature de Donald Trump, ça a cessé de m’amuser. Pourtant, les alternative facts m’avaient vraiment sidérée. Tant de bêtise en une seule fois, c’en devenait presque jubilatoire.

Mais là, les nouvelles de cette semaine sont moins drôles. Certes, Trump a projeté Le monde de Dory à la Maison Blanche juste après avoir signé son décret bannissant l’entrée aux Etats-Unis des ressortissants de 7 pays, ce qui est quand même sacrément ironique, vu que le film suit les déambulations d’un poisson à la recherche de sa famille perdue.
Certes, Ellen de Generes en a profité pour faire un sketch extrêmement réjouissant.
Certes, The Independent a relayé la vidéo de l’association américaine de psychiatrie qui définit Trump comme un « malade mental narcissique » et a donné, vidéo à l’appui, les manières de repérer un malade narcissique grâce aux différents discours du président américain (en anglais).
Assez réjouissant, tout de même, oui.

Certes, GQ a proposé un relooking au président : trop bronzé, aux costumes trop grands, mal coupés, aux cheveux trop blonds, etc. Ça aussi, c’était bien

Certes, il y a eu du niveau.
Trump continue de fasciner. Les humoristes s’en donnent à cœur joie. Les influencers n’en finissent pas d’influencer pour dénoncer ces différentes actions avec intelligence et humour. Les journalistes multiplient les angles pour aborder le problème.
Et, certes, tout cela reste passionnant, fascinant, hallucinant.
Et en même temps, comment dire, une petite lassitude pointe déjà le bout de son nez. Au bout de quelques petites semaines seulement. Faut dire qu’il en fait, des choses, en deux semaines. C’est un rapide.
Alors, oui, ma lassitude n’est probablement pas encore totale, puisque, je vous entends d’ici, il fait encore l’objet de l’édito de la semaine.
Je me lasse. Doucement. Mais sûrement.

Alors, heureusement, pour vaincre cette lassitude, en France, on a François Fillon et le Pénélopegate. Encore un événement réjouissant en matière de politique. La politique va bien, non, vous ne trouvez pas. Ça sent bon pour les élections, tout ça, non ?

En parlant de Fillon, donc, il faut lire cet article qui pose une vraie question : les politiques sont-ils tous pourris ?
Parce qu’à la base, quand on lit la question, on a envie de répondre oui. Comme ça. Du tac au tac. Sans réfléchir plus. Oui, ils sont tous pourris, évidemment.
Et bien, pas forcément, nuance l’article qui se base sur des études en psychologie sociale. Il explique que « lorsque nous nous interrogeons sur les causes du comportement d’autrui, nous aurions tendance à les rechercher dans la personnalité, les motivations ou les aptitudes de l’auteur du comportement plutôt que dans les éventuelles circonstances pouvant expliquer l’adoption de ce comportement. (…) Par exemple, lorsque l’observateur entretient une relation négative avec l’acteur, il aura encore plus tendance à expliquer les comportements socialement indésirables de ce dernier à partir de causes dites internes (personnalité, motivations, aptitudes). » Alors que, si nous nous étions trouvés nous-même dans la situation de François Fillon, on aurait peut être agi pareil : « En d’autres termes, il n’est pas impossible d’envisager que certains contextes encouragent l’apparition de certains comportements, indépendamment des dispositions personnelles de leurs auteurs. »
En gros, les politiques ne sont pas forcément intrinsèquement pourris. Ils sont juste dans des contextes qui leur permettent de ramasser plein de thûnes, sans que personne ne trouve rien à redire, alors ils le font. C’est l’occasion qui fait le larron, en somme. De là à leur trouver des excuses….

(Et si on était à la place de Donald Trump, est ce qu’on regarderait Le monde de Dory pareil, franchement ?)

Donne moi de la pop, bébé

Back dans les 90s
Rien que pour son titre déjà, ça vaut le coup : la rupture de Brenda et Dylan a gâché la série et un peu ma vie (en plus, l’article explique que, contrairement aux idées reçues, Beverly Hills 90210 (1er du nom) n’était pas qu’une bluette pour adolescents. Non. Dans l’Amérique puritaine des 90s, c’était presque un brûlot (sexe, drogue, argent, sida etc.)…)

Facebook, bientôt concurrent de Netflix ?
Selon le Wall Street Journal, Facebook serait en train de négocier des droits avec les studios de cinéma, afin de diffuser des films, notamment sur l’AppleTV.
Il serait même question de création originale. Cette même semaine, on a appris aussi que la plateforme de vidéo à la demande Outbuster va diffuser, le 8 février, un film inédit en live sur Facebook. Bref. Si on résume : Facebook sera partout. Si on ajoute à cela ses investissements dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée et les ambitions de Marc Zuckerberg pour la prochaine présidentielle américaine, on peut vaguement commencer à s’inquiéter sur l’étendue exponentielle de son empire (et voilà que je reparle politique alors qu’à la base, je ne voulais pas !).

La série Girls sur grand écran
Lena Dunham vient de confirmer : la série Girls, dont la sixième saison sera la dernière, fera l’objet d’un long-métrage. C’est probablement une bonne nouvelle.

Lala Land, ce nouveau Amélie Poulain
En tout cas, le film a un impact sur la renommée et la fréquentation du Caveau de la Huchette.

Tout, rien, pas grand-chose, mais quand même un peu

La contraception masculine, de la science fiction ?
« En 2010, on en est persuadé, ils pourront l’avaler dès 2013. En 2011, aucun doute, ce sera pour fin 2012 au plus tard. En 2014, c’est clair, c’est pout tout début 2015. Et en 2015 ? Promis, promis, cette fois c’est sûr, en 2017 ce sera dans la boîte. Eternel effet d’annonce pour un chamboulement qui semble voué à appartenir au futur. » Et pourtant, la contraception masculine existe déjà (de différentes manières en plus, il y a le choix…)

Le mythe de la (vieille) fille à chat
Encore un article de Nadia Daam (non, je ne la connais pas personnellement, et oui, elle revient toutes les semaines dans la revue de presse. Elle n’a qu’à arrêter d’écrire des articles intelligent et j’arrêterai de la citer.). Cette fois, elle revient sur le mythe de la (vieille) fille célibataire (forcément aigrie) avec un chat (sale bête !).
Coca-Cola, Benoit Hamon, même combat ?
Et si la victoire de Benoit Hamon lors de la Primaire socialiste (et celle de François Fillon sur la Primaire de la droite et du centre) était comparable à l’échec du lancement du « new Coke » par Coca-Cola dans les années 80 (et du retour rapide au Coca-Cola Classic, plébiscité par les consommateurs) ?
La langue française est bizarre
Ou du moins, c’est ce que pensent les anglophones. Qui ont rassemblé les mots ou expressions françaises particulièrement étonnants (c’est parfois un peu méchant pour nous, mais certains sont très drôles : mention spéciale à « pomme de terre » et à « pineapple », et aux « choses que les parents français disent à leurs enfants ».)
Breitbart.fr squatté par un étudiant
Le site d’extrême droite proche du pouvoir Trump (on y revient) Breitbart a déclaré vouloir se lancer en France, notamment pour couvrir les élections présidentielle. En entendant ça, un étudiant a immédiatement réservé les noms de domaine Breitbart.fr, Breitbartnews.fr, et Breitbartnewsnetwork.fr, histoire de leur compliquer la vie. Et envisage de rediriger ces noms vers des associations caritatives luttant contre le racisme et l’antisémitisme.

Narcissisme adolescent
Dans la série « les ados sont bizarres », Vice a enquêté sur ceux qui dépensent 700 euros pour un survêtement, et qui font la queue 8h devant une boutique de fringues pour acheter les dernières baskets à la mode. Ou comment, à 14 ans, on peut être totalement consumériste et profondément narcissique… La faute à qui ? A Instagram, bien sûr ! Morceau choisi : « Sans grande surprise, la plupart de ces jeunes mentionnent Instagram parmi leurs influences majeures. Lorsqu’ils mettent la main sur un nouvel article – surtout s’il est rare – ils ont besoin de le montrer. « Je ne prenais pas vraiment les choses au sérieux au début, m’explique Colin. Mais il y a six mois, je me suis dit : « Tous les autres le font, alors moi aussi je veux le faire correctement. » Les jeunes de mon âge récoltent plus de 500 j’aime à chaque fois qu’ils postent une photo, alors la tentation de s’y mettre est d’autant plus grande. ». Profondément déprimant…

En images

Une rhapsodie bohémienne
Vous connaissez forcément le titre Bohemian Rhapsody, de Queen ? Ces youtubeurs en ont fait un court-métrage en reprenant, littéralement, toutes les paroles de la chansons [En]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s