Orange is the new black : la prison, ça ne sent pas le savon

Série à succès de Netflix, Orange is the new black dépeint le quotidien de la prison pour femmes de Litschfield, à travers les yeux de Piper, toute nouvelle détenue. Une comédie qui fleure bon le drame (et vice-versa… Une dramédie, quoi).

C’est l’histoire de Piper, jeune trentenaire bobo, blanche et blonde, qui se rend dans une prison. Et elle n’y va pas en passant, comme ça, ni pour visiter un vieil oncle, elle s’y rend parce qu’elle se rend. Elle doit se faire emprisonner, c’est prévu. Quoi ? Une jeune fille toute mimi comme ça, prête à se marier, prête à lancer son business de savons bio avec sa meilleure amie, qui va en prison ? Mais où va le monde me direz-vous. Le truc, c’est qu’elle n’est pas si innocente que ça… Dans ses jeunes années, Piper a en effet été très amoureuse d’une femme dealeuse de drogue. Et a été complice de ses méfaits. Ah ! Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. On peut être blonde, mignonne, et cacher un passé pas très clean…

C’est l’histoire de Piper, donc, et de son année dans une prison de femmes où, damned !, sa complice de l’époque (donc ex-amante) est elle aussi emprisonnée. Ça sent le soap à plein nez si vous voulez mon avis…

Publicités

Une réflexion sur “Orange is the new black : la prison, ça ne sent pas le savon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s